Actualités

Octobre 2017 levothyrox

Lors de l’assemblée d’Aizenay le 7 octobre j’ai été interpellé par plusieurs adhérents qui ressentaient des effets indésirables suite à la prise du nouveau levothyrox. Etant moi même soigné par ce médicament et n’ayant ressenti aucune modification depuis la nouvelle formule je n’avais pas réagi à ce dossier.

Afin de me forger une opinion plus précise , et en faire part à l’Union j’ai effectué un petit sondage rapide auprès de nos adhérents qui m’avaient fourni leur mail (76 adresses) , hors j’ai été surpris par le nombre de réponses m’indiquant des troubles plus ou moins graves suite à la prise de cette nouvelle formule (12 réponses soit 16 %) .

Au vu de ces chiffres , il me parait normal de s’inquiétez et de se poser de nombreuses questions . Le facteur psychosomatique explique peut être une partie du problème mais à mon avis pas la totalité. Vendredi 20 octobre 2017 M. Dominique Martin , patron de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à déclaré : « L’information, que nous avons faite aux médecins n’a clairement pas suffi, explique-t-il. Des gens ont eu des troubles et ils n’ont découvert qu’après coup que la formule de leur médicament avait changé. Cela a créé de la colère et c’est normal » .

Si ils n’ont découvert qu’après coup le changement de formule on ne peut pas expliquer leurs troubles par un effet psychologique.

Les effets indésirables signalés depuis l’arrivée du nouveau Levothyrox sont dus à « un déséquilibre thyroïdien », selon les premiers résultats de l’enquête de pharmacovigilance, publiés mercredi 11 octobre par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Ce déséquilibre est « en lien avec le changement de traitement », explique l’agence dans un communiqué. 

« Aucun effet indésirable d’un type nouveau, qui serait spécifique de la seule nouvelle formule, n’a été retrouvé », ajoute l’ANSM. Et de rappeler que « tout changement de spécialité ou de formule peut modifier l’équilibre hormonal et nécessiter un réajustement du dosage » qui peut prendre « un certain délai ».

Je ne suis pas médecin ni chimiste , alors si vous avez des troubles, première chose à faire c’est d’aller consulter votre médecin et qu’il fasse faire un dosage de votre TSH.

Surtout ne pas arrêter la prise du médicament et ne pas acheter des produits de remplacements sur Internet , les risques dans ces deux cas sont bien supérieurs aux difficultés que vous rencontrez actuellement.

Dernières informations : Depuis lundi, un nouveau médicament, le L-Thyroxin Henning, est arrivé en pharmacie portant à trois le nombre de médicaments de la thyroïde désormais disponibles alors que le laboratoire Merck avait jusque-là un quasi-monopole. Et, selon le ministère, mi-novembre il y en aura cinq sur le marché. «Il y a déjà eu 35 000 prescriptions de L-Thyroxin Henning, note l’ANSM. Cela montre qu’il prend sa place de manière rapide.»

Patrick LEMAIRE

______________________________________________________

Le Manque d’orthophonistes.

Nous avons été alerté par les difficultés rencontrées par  les laryngectomisés pour trouver des orthophonistes disponibles pour commencer leur rééducation , soit en centre adapté  soit en libéral.

Ci dessous un mail d’un de nos administrateurs:

Il y a en ce moment et depuis le début de l’été en fait un problème les orthophonistes sont en sous effectif, a  titre d’exemple la semaine dernière lors de la permanence il n’y avait qu’une seule orthophoniste c’est peu.

Comme tu le sais les patients opérés au CHU sont systématiquement orientés vers la Tourmaline or certains patients deux mois après l’opération ne sont toujours pas pris en charge la liste d’attente  s’allonge et les gens restent seuls très longtemps.
La raison officielle serait que le centre n’arrive pas a trouver des orthos qualifiés ?
Loïc et moi avons croisé le docteur XX (chirurgien ORL) au CHU et il a reconnu la situation la déplore même, mais assure et je peux le croire ne pas pouvoir faire grand chose auprès de la direction du centre.
Peut être  pourrions nous avoir une action auprès de la direction de la Tourmaline sachant que bien entendu nous ne sommes pas décideur et que nous pouvons seulement relayer l’inquiétude des malades.
Thierry
Une Autre alerte , celle de Jean Christophe:
Alarme sur le manque d’orthophonistes
Le dernier lien proposé une solution alternative ….les cours en collectivité. ( voir ci dessous)
Oui, mais le centre de la Tourmaline, à Nantes, est en pénurie d’ orthophonistes depuis le deuxième trimestre 2017. ( départs non remplacés…..), le centre de Beaune ne fonctionne plus non plus.
Quelle solution  ?  Solliciter les divers hôpitaux qui pratiques les laryngectomies  ?
Nous associer aux associations d’enfants ayant aussi besoin d’orthophonistes pour lancer ou soutenir une action… ?
La politique de rémunération des orthophonistes en milieu hospitalier crée la pénurie ( salaire inférieur au smic….), et le numerus closus génère une pénurie endémique.
Ci dessous quelques articles  au sujet de cette pénurie (cliquez sur les liens)